exterieur 2.jpg

Les piliers de
l'habitat inclusif

La loi ELAN (article 129) vient donner un cadre juridique à l'habitat inclusif et un appui aux nombreux porteurs de projet d'habitat partagé et accompagné.

Les trois piliers de l'habitat inclusif

WhatsApp Image 2021-08-11 at 11.53.00 (2).jpeg

Il est le chez-soi de la personne, son lieu de vie

MDC_14.JPG

La personne bénéficie d'une aide en fonction de ses besoins. Cet accompagnement peut aller de la simple veille jusqu'à une présence permanente de professionnels

MDC_28.JPG

Il vise l'inclusion sociale, en impliquant les habitants dans le projet et au quotidien, et à travers les échanges avec l'extérieur, le voisinage, les partenaires

Plus qu'une maison

Aujourd'hui l'habitat partagé et accompagné représente une solution qui répond à de nombreux enjeux économiques, sociaux et environnementaux, à l'échelle d'un territoire.

Ce type de projet ce développe dans le champ de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire).

L'habitat partagé : une réponse à un besoin

Tout comme "habitat inclusif", un "habitat API" (Accompagné, Partagé, Inséré) est l'une des appellations du domicile partagé et accompagné.

C'est en observant les besoins de chacun que le projet de domicile partagé est né.

Il s'agit d'une colocation pour des personnes ayant des troubles cognitifs ou isolés, fragiles, bénéficiant d'un accompagnement 24/24 h.

C'est une maison à taille humaine, située dans un jardin, dans laquelle chacun est soutenu pour poursuivre ses habitudes de vie et participer à la vie quotidienne, en lien avec la vie de quartier.

MDC_28.JPG

Les personnes âgées et leurs proches aidants

  • Besoin de maintenir sa dignité et sa liberté quelles que soient ses capacités motrices, cognitives et sensorielles.

  • Besoin de garder un rôle social dans son domicile et son quartier.

  • Besoin d’être accompagné pour réaliser les actes de la vie quotidienne et maintenir une bonne qualité de vie.

  • Besoin de répit pour les proches aidants.

  • Besoin d’un accompagnement bienveillant et continu, basé sur une relation de confiance.

  • Besoin d’être accompagné dans la mise en place des aides et dans leur gestion administrative.

Les collectivités

  • Besoin de réponses plus adaptées aux situations de chacun dans une logique non institutionnelle moins onéreuse.

  • Besoin de rationaliser les coûts liés à la dépendance.

WhatsApp Image 2021-09-03 at 14.14_edited.jpg
WhatsApp Image 2021-09-23 at 11.53.39 (3).jpeg

Des enjeux sociétaux et nationaux

  • Faire évoluer le regard sur les maladies neuro-évolutives.

  • Améliorer les conditions de travail des intervenants professionnels.

  • Faire évoluer l’offre médico-sociale. 

  • Faire évoluer les pratiques en termes d’accompagnement de la dépendance.

  • Concrétiser la politique de maintien à domicile par des solutions d’habitat intermédiaire innovantes.

sad.webp
  • J'ai besoin d'une présence permanente

  • J'ai besoin d'aide pour la vie quotidienne

  • Je suis d'accord pour vivre en petit collectif

  • Dans ma maison je suis seul(e)

  • Mon proche aidant ne sait plus comment faire

Logo MDC fond Transparant.png

Je suis accompagnée pour m'y installer, je visite et fais connaissance avec les habitants, je participe aux activités de la colocation.

happy.webp
  • Je ne suis pas seul(e)

  • Je reste dans mon quartier

  • Je garde mes habitudes de vie

  • Je suis sécurisé(e) par les intervenants

  • Je participe à la vie de la maison et je me sens utile

  • Je peux recevoir mes proches

  • Je peux rester dans ce nouveau domicile jusqu'au bout si mes besoins le permettent

WhatsApp Image 2021-07-23 at 14.15.07.jpeg

Les bénéfices de l'habitat partagé

Pour les personnes malades, bénéficier d'un accompagnement et d'un environnement adapté, au plus près de leurs besoins a plusieurs effets. Notamment la baisse des troubles psycho-comportementaux, la diminution ou l'éviction de la prise de traitement médicamenteux, le maintien de l'autonomie et de la participation sociale, et une meilleure estime de soi.

grandmother.webp
grandparents.webp

Les proches (familles et entourage) peuvent alors confier leur rôle d’aidant pour retrouver leur place naturelle (conjoint, enfant, ami, etc.). Ils peuvent s'ils le souhaitent s'impliquer dans la vie de la maison et bénéficient d'un soutien moral. Cette solution pérennise le maintien à domicile des aidants âgés en les aidants à garder une meilleure santé physique, psychique

et en évitant leur isolement.

Pour les intervenants professionnels, (aide à domicile ou auxilliaire de vie), c'est l'opportunité d'expérimenter une autre manière d'accompagner, plus continue et polyvalente, favorisant un meilleur suivi des habitants. Les intervenants sont formés et accompagnés dans leur pratique, en s'appuyant sur leurs compétences personnelles.

girl.webp
doctor.webp

Des partenariats sont noués avec les acteurs locaux du médico-social. Cette solution complète l'offre existante et la nourrit en s'appuyant sur les compétences des professionnels extérieurs.

Le domicile partagé participe à la dynamique de son quartier, en créant des opportunités de rencontres et de partages avec les habitants, et en s'appuyant sur les ressources existantes dans la commune et alentours (commerces, services, associations...).

village.webp
eye.webp

En montrant que les personnes âgées ou en situation de handicap peuvent continuer à bien vivre et à bien se sentir, ce type d'approche permet de participer au changement de regard porté sur le vieillissement et le handicap.