#13 : L'iceberg

Lya vient toujours chez Mme A deux fois par semaine.

Le travail de Lya, c'est comme un iceberg : il y a la petite partie, visible; et l'immense partie, invisible, qui fait tenir le tout.


La partie visible de son travail, tout le monde la connaît. Réassort de courses, petit ménage, trier les papiers, ranger l'amoncellement de vêtements, etc. Une aide sur les gestes du quotidien. Et puis, elle apparaît sur le cahier de transmission :


"Vendredi matin. Mme A va bien.

Vaisselle avec elle + préparation du repas.

A mon départ elle va sortir se promener."


La partie invisible, elle, est plus subtile. Comme une évidence pour Lya mais pourtant si complexe.

Elles se connaissent. Elles ont tissé un lien de confiance visite après visite. Mme A s'est habituée au charisme de Lya, autant que Lya sait maintenant composer avec les changements d'humeur, les trous de mémoire et les incompréhensions de Mme A.

Pour Mme A, pas besoin de se souvenir du prénom de Lya pour la reconnaître : c'est la dame aux cheveux bouclés, qui sourit.

Le sourire fait partie de cette partie invisible. Le plaisir partagé d'être au même rythme, de parler le même langage, et pourtant de se laisser surprendre par la réaction de l'autre.

Lya connaît si bien Mme A qu'elle sait, en voyant son visage, à quel moment faire la vaisselle lui plaira, ou si cela va la mettre en furie.

Après la visite de Lya, appartement rangé ou pas, Mme A se sent rassurée. Elle s'est reconnectée au réel, à son quotidien, à l'heure qu'il est. Elle est comme rafraîchie et se sent plus sereine.


Et cette partie invisible est non-dite. On imagine mal une transmission d'une aide à domicile comme ça :


"Vendredi matin.

A travers l'expression de son visage,

j'ai senti que Mme A était tendue.

Comme j'en ai l'habitude, on a commencé par se connecter

pour être au même rythme (en buvant un café ensemble),

puis le dialogue tonique opérant, nous nous sommes mieux comprises.

En organisant le plan de travail elle n'était pas en échec

devant la pile de vaisselle,

et en amorçant le geste elle a pu poursuivre l'action."


On lui répondrait sûrement :

" Très bien, mais qu'est ce que vous avez fait pendant 2h? Tu as lancé une machine, la liste de course est faite ?" Ça, c'est la partie visible, celle que l'on peut comptabiliser, rayer sur la liste, celle qui est valorisée.


Et pourtant, c'est à chaque instant et instinctivement, que Lya s'appuie sur la partie invisible. Sur ses compétences humaines, d'écoute, d'adaptabilité, de créativité, pour cheminer avec Mme A. Alors pour Lya, et pour toutes ses collègues, à chaque visite, l'enjeu est de consolider la face immergée de l'iceberg, tout en réalisant le haut, et tout ça en 2h, chez 4 à 8 personnes chaque jour.


MERCI A ELLES!






Maison des Cultures

Association loi 1901

27, rue du 4 septembre

77810 Thomery

contact@maisondescultures.com

Inscription newsletter
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle