#9 : l'attestation de sortie

Mis à jour : mai 10

J'ai appelé Mme A pour lui expliquer que je ne pourrai plus passer la voir pendant un certain temps du fait des restrictions de sortie. Heureusement, Lya pourra venir la voir 2 fois par semaine, et une autre personne qui fait les courses de toutes les personnes âgées viendra les lui poser.

Au téléphone, je l'entends tourner en rond dans son appartement, souffler, s'agiter.

"Mais je peux bien aller faire mes courses moi-même, et puis comment on va faire hein? Et ma fille ? Et puis, j'ai des courses à faire, et comment on va faire? Olala je ne comprends plus tout ça…"

Depuis le téléphone, j'entends la télévision tourner derrière, volume à fond. Comment être calme et serein quand son environnement visuel et sonore est à la fois angoissant, répétitif et sans issue positive?

Je lui demande d'éteindre son téléviseur, de s'asseoir et improvise une relaxation flash au téléphone pour qu'elle reprenne ses esprits.

Une fois calmée, je lui rappelle le papier à côté du téléphone avec les numéros pour joindre sa fille, Lya ou moi. Je lui réexplique le contexte, les autorisations de sortie, l'importance d'éviter tout contact, etc.

"Mais enfin, pourquoi vous me dites tout ça, je ne suis quand même pas en quarantaine, et puis j'ai des courses à faire moi. D'ailleurs, faut que je vous laisse, et puis avec ce temps, ce serait dommage de ne pas en profiter pour sortir…"


Lorsque je contacte sa fille, elle m'explique être venue hier pour lui apporter un stock de courses et de produits d'hygiène. Mme A n'était pas chez elle, et est rentrée avec plusieurs paires d'attestations de sortie dans sa poche :

"Tiens regarde, le concierge m'a donné ce papier, c'est écrit tout petit, j'y vois rien dessus ! Et puis après à la pharmacie, la gentille dame si charmante m'en a aussi donnée 2 qu'elle a complétés. Je finis par être suivie, qu'est-ce qu'ils veulent à la fin ? On ne peut plus se promener tranquillement hein ! Et puis à la supérette, on m'a demandée d'attendre avant d'entrer, tout ça pour trouver les rayons vides, et je n'ai pas pu prendre suffisamment de crèmes au chocolat comme je les aime. Ils se fichent de moi là hein ! Je sais encore qui je suis, où j'habite, et je peux faire mes courses. Et puis, pourquoi tu m'amènes tout ça là, vous comptez m'enfermer ?!"


Quand son téléviseur, sa radio, ses proches, ses voisins répètent inquiétude, consignes de sécurité, langage guerrier, et quand ses capacités cognitives laissent essentiellement passer la tonalité, l'intention, les émotions comment être serein ? Quand on sent que quelque chose n'est pas comme d'habitude en sortant, comment ne pas s'inquiéter ? Quand on nous dit d'avoir sur soi un papier d'identité et de justification, comment ne pas se sentir surveillé ?

Et comment contenir cette agitation, cette angoisse, en restant chez soi et en ayant le moins de contact possible, lorsque c'est de l'ambiance, de l'environnement dont nous sommes le plus sensibles, bien plus qu'aux mots.


Peut-être à 20h, aux fenêtres, Mme A entendra-t-elle une ambiance plus joyeuse ! Joignez-vous à nous pour applaudir tous ceux qui agissent tous les jours pour aider Mme A et bien d'autres.


Maison des Cultures

8, rue du 4 septembre

77810 Thomery

contact@maisondescultures.com

Inscription newsletter
  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle